From jungle to downtown

by Apes O'Clock

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      €3 EUR  or more

     

  • Compact Disc (CD) + Digital Album

    Includes unlimited streaming of From jungle to downtown via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 7 days

      €5 EUR or more 

     

  • Full Digital Discography

    Get all 3 Apes O'Clock releases available on Bandcamp and save 25%.

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality downloads of Le spectacle continue, Don't wake me up, and From jungle to downtown. , and , .

    Purchasable with gift card

      €12 EUR or more (25% OFF)

     

1.
On avance d'allure méfiante L'atmosphère devient pesante On laisse derrière nous nos histoires Intrigués par nos vieux cauchemars On traîne nos pas lents vers l'horizon assombri Le clair devient terne et le vert passe au gris Au loin on devine cette immense masse sombre On avance et le soleil disparaît avec nos ombres On débarque effrayés dans un marasme assourdissant Ça pue le souffre, le gaz, l'air est suffocant La terre est devenue pavée, le paysage fait de ciment Ici l'humain est solitaire et ses rapports sont violents From jungle to downtown Passer de la jungle au béton De l'animal à la déraison The face, the feet on the ground On a voulu voir, on a vu On a voulu croire, c'est perdu Jamais je n'échangerais ma vie contre celle de ces vendus From jungle to downtown Passer de la jungle au béton De l'animal à la déraison The face, the feet on the ground Ici pas le temps de s'arrêter, de respirer l'air impur Le temps paraît compté, on marche à vive allure L'humain est conditionné par ce qu'il appelle l'argent Qui le fait devenir fou, égoïste ou impuissant Ici, l'Homme vit enfermé dans d'immenses cages Paradoxe qu'il calque sur son rapport à l'animal L'humain détruit peu à peu ce qu'il a pu obtenir La nature perd du terrain devant l'Homme et son empire On ne touche plus, on s'évite On imagine le pire, la différence fait pâlir Véritable course au progrès, au confort des bien-pensants Ici l'humain oublie ce qu'il est, et surtout tout ses fondements From jungle to downtown Passer de la jungle au béton De l'animal à la déraison The face, the feet on the ground On a voulu voir, on a vu On a voulu croire, c'est perdu Jamais je n'échangerais ma vie contre celle de ces vendus From jungle to downtown Passer de la jungle au béton De l'animal à la déraison The face, the feet on the ground L'Homme fuit les échanges physiques et réels Pour préférer la machine, les robots, le virtuel Si l'Homme fait à l'origine partie du règne animal Il s'écarte et renie ses origines ancestrales On a eu beau leur montrer nos modes de vie, nos valeurs A faire péter notre son, à réveiller les râleurs On savait la cause perdue, on a préféré pas entendre Malgré des irréductibles on a failli s'y méprendre Vous refusez l'ascendance au nom de quel dieu, de quelle croyance Vous refusez l'ascendance mais nous on reste dans la danse Notre habitat tronçonné, nos familles affamées Vous pouvez nous enfermer, nous faire mal, nous tester Dans le chaos de vos villes La raison est fébrile Toujours sur le fil Un coup c'est face, un coup c'est pile On repart d'ici nauséeux pour retrouver nos jungles Surtout quitter ce monde dingue Après avoir ouvert les yeux, le cauchemar est bien réel On préfère nos peaux d'singes, notre avenir est moins cruel From jungle to downtown Passer de la jungle au béton De l'animal à la déraison The face, the feet on the ground On a voulu voir, on a vu On a voulu croire, c'est perdu Jamais je n'échangerais ma vie contre celle de ces vendus From jungle to downtown Passer de la jungle au béton De l'animal à la déraison The face, the feet on the ground
2.
Colombia 03:29
Enrôlé de force depuis longtemps maintenant Du haut de mes douze ans je n'ai plus rien d'un enfant Je vis en Colombie sur la terre de mes parents Un enfer baigné de poussière et de sang Mon pays tient son nom d'un symbole de la paix Portant dans son bec une branche d'olivier Colombia querida, de tes terres divisées L'oiseau au rameau ne s'envolera plus jamais Colombia llora Lloro tan bien, lloro tan bien Colombia llora Lloro tan bien, a los ninos que mueren Bogota llora Lloro tan bien, lloro tan bien Bogota llora Lloro tan bien, a los ninos que mueren Le gouvernement nous ment, nous ment comme il respire Pour des histoires de fric, des putains de causes politiques La drogue, la corruption et les textes marxistes Ont droit de vie et de mort sur les terres d'Amérique Les narcoterroristes, para-militaristes Dirigent notre pays, et pour eux c'est pratique Car l'occident s'en fout, et c'est là qu'est le hic Ma vie ne vaut pas celle des enfants du G8 Colombia llora Lloro tan bien, lloro tan bien Colombia llora Lloro tan bien, a los ninos que mueren Bogota llora Lloro tan bien, lloro tan bien Bogota llora Lloro tan bien, a los ninos que mueren Ils ont détruit mon foyer et brûlé mon village Mais très vite j'ai appris à tourner la page Jeté sur les routes, moi un gamin sans âge Un arme à la main, une larme au visage Nous ne sommes plus que deux, de tous mes frères et sœurs Et au ventre nous tiraille la faim et la peur Troqués nos innocences et nos épées de bois Contre des jours de violence et des nuits d'effroi Colombia llora Lloro tan bien, lloro tan bien Colombia llora Lloro tan bien, a los ninos que mueren Bogota llora Lloro tan bien, lloro tan bien Bogota llora Lloro tan bien, a los ninos que mueren Tandis que sur le front je nourris les canons Et vois tombr de près mes plus proches compagnons Sur le camp des adultes, au nom de la patrie C'est d'autres appétits que ma sœur assouvit Mais malgré la rage, les combats et le sang Je reste un soldat avec un fusil trop grand Et toujours l'espoir de quitter les rangs Je reste un soldat avec un fusil trop grand Colombia llora Lloro tan bien, lloro tan bien Colombia llora Lloro tan bien, a los ninos que mueren Mi mama llora Lloro tan bien, lloro tan bien Mi mama llora Lloro tan bien, a los ninos que mueren
3.
Go ape 04:45
Il est l'heure mon ami, entends-tu ce réveil ? Le gong de la sonnerie résonne à tes oreilles Décrasse un peu tes mirettes et lave tes écoutilles Le tic-tac de l'horloge s'accélère et part en vrille Bipède de tout poil et de tout horizon Joins-toi droit et fier et monte au bastion Un nouvel ordre simiesque se dessine au lointain Résisteras-tu à l'appel des babouins mon cousin ? Quelle heure est-il ? What time is it ? Apes O'Clock ! Go ape bonobo, it's monkey time It's Apes O'Clock, make up your mind Go ape bonobo, and don't be kind It's Apes O'Clock, the wake up time Le monde s'endort, le peuple se fait endormir Du sommeil au réveil, on est là pour vous servir On déplace la trotteuse, on fout le bordel dans vos aiguilles Au diapason les clochers, les cadrans, les clepsydres Un air nouveau souffle sur vos plaines Les gibons, les bonobos vont vous tenir en haleine L'orang-outan faire monter la pression Le gorille a la rythmique vous faire péter un plomb Quelle heure est-il ? What time is it ? Apes O'Clock ! Go ape bonobo, it's monkey time It's Apes O'Clock, make up your mind Go ape bonobo, and don't be kind It's Apes O'Clock, the wake up time
4.
La rumeur grandit dans la jungle urbaine Paraîtrait qu'il y pousse de la mauvaise graine Poussez, poussez dans les rues comme dans les plaines Pour qu'un jour enfin, ils récoltent ce qu'ils sèment La rumeur grandit, dans les rues elle traîne Les mauvaises herbes, le chien-dent, la lie humaine Les oubliés, les révoltés, brisons nos chaînes Il faudra un jour qu'ils récoltent ce qu'ils sèment La rumeur grandit dans la jungle urbaine Paraîtrait qu'il y pousse de la mauvaise graine La rumeur grandit, dans les rues elle traîne Il faudra un jour qu'ils récoltent ce qu'ils sèment Ils sèment la misère, la discorde et la haine Cultivent dans nos esprits des idées malsaines Leurs valeurs assassinent, dans la boue ils nous traînent Il faudra un jour qu'ils récoltent ce qu'ils sèment Sous le drapeau tricolore la France est blême Liberté, égalité, oh oui le bel emblême Le pays des droits de l'Homme a l'âme en peine Il faudra un jour qu'ils récoltent ce qu'ils sèment Tous aux barricades Barrons le droit chemin Fini de suivre dociles On n'est pas des pantins Tous aux barricades Mauvaise graine en chemin D'autres routes sont possibles Marchons vers demain Nous, pauvres fous mécontents, crions à en avoir marre Nous fatiguant à jeter des pavés dans la marre Mais la terre est fertile sous les pavés usés La mauvaise graine y croît, et l'espoir affûté Tous aux barricades Barrons le droit chemin Fini de suivre dociles On n'est pas des pantins Tous aux barricades Mauvaise graine en chemin D'autres routes sont possibles Marchons vers demain
5.
No need to worry the way people stare at you No one to envy we share the bread and the blood to No need to get more, nothing fot sale in backwood No war to die for, only love and thats fucking good Act like an ape with no hope to escape To your natural inclination and brain break man No choice to do between love and hate Because the only way is sex, sex, sex Fuck like a bonobo We 're gonna fuck like a bonobo Act like an ape, Act like an ape No hate in backwood only sex, sex, sex Social conflicts are solved whit open arms And wild instincts, so come on or kiss my ass Fuck like a bonobo We 're gonna fuck like a bonobo

about

youtu.be/TeVsr8rQXVE

Le projet APES O’CLOCK est né sous l’impulsion d’anciens membres du groupe BONOBO CIRCUS. Forts de leur expérience scénique avec plus de 300 concerts, 3 albums, c’est un nouveau chapitre qu’entame la tribu rennaise.

APES O’CLOCK se fraie un chemin entre jungle et béton, imposant son univers sauvage et bestial, et fait défaillir les mécaniques les mieux huilées. Comme sortis d’un film noir, sept personnages aux allures de dandies punk viennent vous remettre les pendules à l’heure, en prenant un malin plaisir à dépeindre les vertus et travers de l’homme, et pousser votre côté humain dans ses derniers retranchements.

L’année 2015 sera à l’heure des grands singes avec la sortie de notre E.P. « From Jungle to Downtown » prévue pour le 20 mars 2015, suivie d’une tournée des salles et festivals. Vous y découvrirez des titres résolument rock cuivré, teintés de multiples sonorités (Punk, Hip-Hop, Jungle, Latino…), le tout appuyé par une mise en scène et un live électrisant, furieux à souhait.

Réveille l’animal qui sommeille,
car l’heure approche mon ami…

credits

released March 20, 2015

L’EP a été enregistré et mixé par Alexis BOUVIER au studio NEVERMIND RECORDS, et masterisé par Bruno VAREA à l’Upload-Studio.

Ont participé à cet EP :
Hugues APPERT : Saxophone ténor, baryton ; Trompette ; Guitare ; Chant ; Percussions
Johan CLERAMBOURG : Chant ; Percussions
Pierre DUBOSQUET : Guitare ; Chœurs
Pierre GREVET : Saxophone alto ; Chœurs
Arthur GUILLIEUX : Trombone ; Chœurs
Cédric HILAIRE : Batterie
Benjamin PRE : Basse ; Chœurs
Evan TROUSSIER : Guitare ; Chœurs

Nos invités :
Alexis BOUVIER : Guitare sur « Go Ape »
Yann MORIN : Accordéon sur « Colombia »
Hoël ROUVILLOIS : Percussions sur « From Jungle to Downtown », Chœurs sur « La mauvaise graine »
Jérôme MENGUY: Congas sur « Colombia »
Nour APPERT, Zélie APPERT, Maxime GUYOT, Delphine TEXIER, Anne-Lise FOURAY, Lucie MONGERMONT, François LE KERNEC, Maxime LECERF, Hélène COSCHIERI pour la chorale sur « La mauvaise graine ».

Photos : Kazya

Illustrations & Graphisme :
Dessins et illustrations graphiques : Nicolas TRIBEHOU


Mise en page : Margaux MAGNY (www.magnycom.fr)

Remerciements :
Nous tenons à remercier particulièrement nos familles et chéries pour leur patience, leur compréhension et leur soutien au quotidien.
Aux amis, et soutiens indispensables : Les frangines, les frangins, les cousines et les cousins, Lulu & Jerem, Aurore, Nanou et les petits monstres, Steph & Alex, Baptiste & Louise, Max & Delphine, Dan & Emily, Poun’ & Max, Guiz & Sandrine, Flo & Sarah, Flo & Luce, Stef & Mathilde, Nono, Jibé, Romano, Maryse & Jojo, Laurent, Lucas, Camille & Matthias, Ju & Margaux…..
Aux potes de tournée, de route, et de zinc : JC, Yann et l’équipe des Vieilles Margattes, La Jambe de Frida, Rue Pavée, Ian et l’équipe d’In a Nutshell ainsi que leur agence d’intérim « Apes O’Nutshell », Flo de MusiqueZag, Gaétan et Yo des Feux de l’été, Fabien de la Music’al, Damien de Vibra’Sillon, Adrien de M’né le barouf, Clément et l’équipe du Bebop-Foyer de l’INSA, Matthias et l’équipe de Ca Rockamorh ; Cyrille de Mots Zik.

Encore merci à : Alex dit Fatty B pour son travail remarquable, sa patience, sa puissance ; à Bruno dit Brew pour son professionnalisme, et ce son, ce son.. !; à Kazia pour le coup d’œil ; à Yannick pour son boulot de malade sur le clip « Go Ape » ; à Nico pour son talent et le fabuleux coup de crayon ; à Margaux pour son habituel efficacité et qualité de travail

Et à tous ceux qu’on oublie, à qui on pense évidemment, et surtout à toi !

license

all rights reserved

tags

about

Apes O'Clock Rennes, France

Il est l'heure mon ami, entends-tu ce réveil ?

contact / help

Contact Apes O'Clock

Streaming and
Download help

Redeem code

Report this album or account

Apes O'Clock recommends:

If you like Apes O'Clock, you may also like: